Maintenant l'EMPIRE, le SECOND

mais

 

 

 

 

  

    

  

         Ce billet fait suite à: La deuxiéme Républiquet et la suite.

                     Pour mieux appréhender cette période et les délibérations qu'elle engendrera, quelques traits de cette période:

                     1852 verra la fin de la très brève  Deuxième REPUBLIQUE et l'émergence de l' EMPIRE. Durant cette transition de plusieurs mois des changements auront lieu, des décisions importantes seront prises au plus haut niveau, des lois seront votées, autant de choses qui pèseront sur le quotidien des habitants d'HEUQUEVILLE.  Très vite après avoir commis son COUP d' ETAT, (trahison pour certains) notre toujours Président, PRINCE Président devrais-je dire, s'empressera de quitter l'ELYSEE, palais de la République, pour les TUILERIES, l'ancienne résidence des ROIS de FRANCE, comme l'avait fait son oncle 50 ans auparavant, quittant Saint Cloud pour les TUILERIES. 

                      Quelques décisions du futur EMPEREUR  - Le 6 janvier 1852, LN BONAPARTE , qui ne goûtait pas la devise Républicaine,LIBERTE- EGALITE- FRATERNITE, s'empressera de la faire disparaître du fronton de nos Mairies. (Elle ne sera               rétablie que le 14/07 1880. ) Le 11 janvier les Gardes Nationales seront dissoutes.

                       Une date très importante: le 14 janvier 1852 promulgation de la nouvelle Constitution répondant aux souhaits du toujours Président de la République, article premier : la Nouvelle Constitution reprend les mêmes principes que ceux énoncés dans celle de 1789..... et surtout comme dit précédemment, le mandat présidentiel de 4 ans passe à 10 ans, le suffrage universel est rétabli.

                       Le 25 Mars renforcement du pouvoir des Préfets à qui reviendra à nouveau le droit de nommer les maires et les premiers adjoints.

                       Cette mesure peut expliquer une certaine passivité des Maires en place: de plus les maires pourront être choisis en dehors du Conseil Municipal, ce qui ne favorisait pas tellement la démocratie . Pour ma part j'ai remarqué qu'avec ou sans élections les Maires ne changeaient pas souvent, quelquefois même on voyait s 'installer une sorte de dynastie.

                       Le 7 Novembre un Sénatus Consulte (acte voté par le Sénat et qui a valeur de Loi), révisant la toute nouvelle constitution et rétablissant l'EMPIRE.

                       Le futur NAPOLEON III avait bien tout verrouillé.

                        Le 27 Décembre plébiscite rétablissant l'EMPIRE: 7.824.129 pour, 253.149 contre, les chiffres parlent d'eux mêmes.

                            Graphique elections 1852

 

                               Je pense que nos prétendants politiques de tous bords, aujourd'hui, rêverraient d'un tel score........

                               EPILOGUE de cette année le 2 Décembre 1852 PROCLAMATION du SECOND EMPIRE et installation du nouvel EMPEREUR NAPOLEON III dans ses fonctions.

                                Entre le début et la fin de 1852 le Conseil Municipal, pour un temps encore Républicain, prendra quelques délibérations, et nous verrons aussi de nouveau et toujours ces Messieurs jurer haut et fort leur attachement au Président, et, très vite ensuite à l'EMPEREUR.  Mais maintenant reprenons le cours des événements de notre commune.    

                                Le 5 MARS: Les membres du Conseil Municipal sur les ORDRES du Préfet et de la convocation de Monsieur le Maire se sont réunis pour une prestation de serment. Aprés lecture de l'article 14 de la NOUVELLE CONSTITUTION Mr le Maire et son Adjoint prêtent serment les premiers; " Je jure obéissance à la Constitution et au PRESIDENT." Le Conseil prend acte et à son tour, face au bureau, main droite levée: "Je le jure". 

                                 Le 27 juin: Instituteur laïque, publique, ou venant d'une Congrégaion religieuse, question cruciale posée au Conseil Municipal.

                                 - Le Maire donne lecture au Conseil Municipal d'une lettre de l'Inspection Primaire de l'arrondissement des ANDELYS en date du 10 Juin par laquelle ce fonctionnaire engage les Membres du  Conseil à se prononcer à savoir s'ils veulent un Instituteur laïque, publique, ou un Membre d'une Congrégation religieuse.

                                  Le CM après délibération décide que son école EST, ET SERA désormais dirigée par un Instituteur laïque.

                                  Je me demande quelle valeur aura cette délibération 6 mois plus tard lorsque l'Empire sera là.. Néanmoins considérant le contexte de l'époque je trouve que c'est une belle réponse.

                                   Dans le registre des délibérations on trouve également à la date du 5 septembre un extrait certifié du tableau des Conseillers Municipaux, un changement Mr MONTIER n'y est plus, remplacé par Mr QUENET.

                Tableau election 5 05 1852

                  

                                   Toujours pour bien comprendre la gestion des communes, et par conséquent de la nôtre, en cette année 1852 il faut bien se rappeler que lors des élections les maires poussaient leurs "ouailles" à voter pour le candidat OFFICIEL, ( c'est à dire celui désigné par le pouvoir en place )pas facile pour les électeurs de faire autrement: pas d'isoloir, pas d'enveloppe, bulletin remis au maire, la démocratie était bien malmenée! Le Second Empire accepte néanmoins que tous les citoyens votent, MAIS ne tolère pas les opposants, le Garde Champêtre la veille du scrutin porte à chaque électeur le bulletin officiel; le candidat de l'opposition distribue lui même ses bulletins. Les dernières élections du Second Empire auront lieu en 1870, commentaire du pouvoir, "élections sans problèmes" la guerre pourtant frappait à notre porte.

                                    Vous avez pu remarquer que Louis Napoléon BONAPARTE avait utilisé toutes les armes à sa disposition pour se faire élire EMPEREUR; une de ses armes favorites durant ses déplacements en province: en 1851 à chacun de ses discours il terminait par un vibrant -"L'EMPIRE C 'EST LA PAIX"- par rapport à cela je ne résiste pas à mettre quelques lignes de Victor HUGO écrites durant son exil à JERSEY dans son très beau poème sur le coup d état: AUX  MORTS DU 4 DECEMBRE   - V.HUGO Les Châtiments -    

                                      Grâce au quatre décembre, aujourd'hui, sans pensée

                                      Vous gisez étendus dans la fosse glacée,

                                                 Sous les linceuls épais; 

                                            O morts, l'herbe sans bruit croit sur vos catacombes,

                                      Dormez dans vos cercueils! taisez vous dans vos tombes!

                                                  L'EMPIRE,   c'est la paix.

                                      Aujourd'hui d'autres envolées lyriques terminent les discours électoraux... Malgré tout le nouveau régime est bien accepté dans le pays.  Une grande nouveauté:  1852  verra la création du Crédit mobilier .

                                       ETAT CIVIL - Naissances 4 - Mariages 2  - Décès 7 .

                                      1853 - Toujours des innovations dans cette deuxième partie du 19éme siècle; les changements s'accélèrent, le temps coûte cher,  le travail est "rationalisé" dans les entreprises industrielles modernes, comme SIEMENS ou plus encore celle de Monsieur SCHNEIDER que l'on appellera Le Maître de Forge (aciérie, métallurgie) SCNNEIDER ce grand patron sera à la source du développement du CREUSOT, la Ville Noire comme la surnommait  Guy de Maupassant. Un grand patron certes, mais avec des méthodes radicales, lors des gréves de 1870 les délégués sont renvoyés, les meneurs traduits en justice, il ne fait pas bon d'être socialiste ou républicain chez SCHNEIDER. la chute de l'empire sera fatale à sa carriére politique. A sa mort on lui vouera un culte, 30.000 personnes suivront ses obsèques. 

                                       Beaucoup d'industries textiles voient le jour et donnent du travail; le charbon est Roi dans les domaines domestiques ou industriels; production de locomotives ( SCHNEIDER) bateaux à vapeur, etc.. Beaucoup de progrès suivront, exemple dans l'Agriculture:  60.000 machines à battre en 1852, 310.000 en 1882. Le chemin de fer continue à se développer favorisant les échanges.                                           Deux témoignages de cette époque.Une locomotive et des munitions SCHNEIDER, le CREUSOT.

                             Loco schneider             Munitions schneider

                                           

                                       - En 1853 une loi CONTRE le port des armes.   - 1853 verra aussi le début des"Grands Travaux" du Baron HAUSSMAN, alors Préfet de PARIS qui ,sur les ordres de l'Empereur, transformera le centre de PARIS, pauvre et malsain, en cette ville magnifique que nous connaissons aujourd'hui. NAPOLEON III  qui avait vécu à LONDRES avait beaucoup apprécié la modernité  et les grandes artères de cette ville. Bien sur le petit peuple en souffrira, les artisans et les petits métiers qui vivaient au coeur de la ville seront obligés de partir en "Ban Lieu"mais la transformation s'imposait pour entrer dans l'ère industrielle et moderne, et Paris deviendra PARIS; Un exemple sur ce point précis: Une fonderie de cloches, CROUZET HILDEBLAND,  initialement au centre de la ville sera obligée de partir, elle s'installera à LOUVIERS  (27)rue de la Citadelle et continuera à produire des cloches; une commune prés de chez nous en possède une, c'est la MARIE -LOUISE à HERQUEVILLE. Aujourd'hui cette fonderie n'existe plus la guerre de 39/40 et ses bombardements ont eu raison d'elle.

                                        La vie de l'Empereur changera aussi, le 15 mars   verra son mariage avec Eugénie de Montijo, pourquoi je relate cette date? c'est que dans nos registres on peut y lire une " ADRESSE" destinée à l'Empereur pour le féliciter de cet événement. Ne rêvez pas , ce n'est pas une initiative personnelle de notre Conseil Municipal, simplement que ces Adresses, au goût du jour, étaient en fait une propagande très laudatrice pour maintenir la popularité de l'EMPEREUR, elles étaient publiées sur ordre du Préfet..... Certaines communes plus républicaines s'y refusaient.....L'explication en fait c'est que de nouveau les Maires et lesAdjoints étaient nommés par le pouvoir ( les Préfets) alors qui veut la fin veut les moyens. On en trouve d'autres au fil du registre, flattez, flattez, il en résultera toujours quelque chose. 

              Adresse mariage nap iii           

   

                                    Le 20 Juin 1853, 7h du matin une délibération, en fait celle qui m'a amenée à publier mon premier billet, HEUQUEVILLE FACHE AVEC LE PROGRES /  Le Conseil Municipal expose qu'en raison du projet de construction d'un presbytère pour loger le Curé elle refuse de s'associer à la construction d'un pont entre Saint Pierre du Vauvray et ANDE rive droite.-Pont souhaité pourtant pour désenclaver les petites communes séparées par la Seine;- l'argent sera donc réservé pour le presbytère, Signé le Maire et son Conseil.et également LEMESLE Philippe, et DENESLE Nicolas faisant partie des plus imposés. Une fois de plus on peut constater que l'église était revenue en grâce, l'histoire se répéterait elle?.. Pour parvenir à réunir les fonds nécessaires à cette construction, Mr le Maire expose en séance  de délibération que le Ministre de l'Instruction Publique et du Culte accorde 1500 francs et le Préfet 500 francs . Le projet avance... Comme précisé plus haut le cahier des charges de cette construction sera approuvé en cette année 1853. 

                                       Délibération 179.  Financement de la construction du presbytère. Création d'un Rôle spécial;

                                       Par un décret Impérial du 23 novembre sa Majesté l'Empereur a autorisé la commune à s'imposer extraordinairement pendant trois ans de la somme de 2200 Francs pour la reconstruction du presbytère. Les rôles de 1854 étant terminés le recouvrement n'est prévu qu'à partir de 1855.   Un rôle spécial est demandé par le conseil municipal et les personnes les plus imposées pour la somme de 1000 francs. Le reste en 1855;

                                        Je ne sais pas comment les habitants d'HEUQUEVILLE prenaient toutes ces augmentations d'impôts, aucun renseignement dans les dossiers consultés à ce jour.

                                         ETAT CIVIL: Naissances 11 - Mariages 2 - Décès 9.

                                         1854 - Adjudication pour la construction du presbytère le 5 février 1854, approuvée le 16 février par Monsieur le Préfet le 16 du même mois, en faveur de Monsieur GOUAS père et fils tous les deux Maîtres Maçons.

                                         18 Févrieer 1854 Monsieur VIGREUX a acheté une portion de terrain en nature de friche sis au hameau du LONDE. Il s'agissait d'un reste de la friche vendue en 1846 d'un are 26ca. La commune s'était en effet réservée une petite partie de la friche pour y puiser le sable, les cailloux, marne, matériaux essentiels à l'entretien des chemins, et aussi cette partie de friche devait servir pour le divertissement des jeunes de la commune (sans commentaire!). Prix de ce terrain 50 Frs 40, soit 40 frs l'are. Une comparaison 40 frs étaient à peu prés la rémunération de 200h de travail. (référence 1828, peu d'évolution de salaire à en juger par celui du garde champêtre )

                                          ETAT CIVIL: Naissances 8 - Mariages 5 - Décés 8.

                                          1855 - Peu d'événements à relater pour cette année, une délibération toutefois:

                                           LA TAXE SUR LES CHIENS: En début d'année le CM s'est réuni pour l'examen de la loi du 2 mai 1855 et ainsi déterminer la position de la commune par rapport à cette loi. Cette taxe nouvelle faisait bien l'affaire des communes, car elle était exclusivement à leur profit. Après examen de la loi le Conseil Municipal décide des tarifs suivants à appliquer en 1856:    

           CHIENS DE PREMIERE CLASSE: Chiens d'agrément, chien de chasse:  5francs         

           CHIENS DE DEUXIEME CLASSE: Chiens servant à la garde des troupeaux,des habitations,chien guide d'aveugle:1 fr.                                                                                              

                                            Une réflexion personnelle, comment faisait on pour différencier le chien d'agrément d'un chien de garde? dans ma jeunesse notre bon chien était "polyvalent": partageant nos jeux et gardant la maison si nécessaire ...Je dois à la vérité de dire qu'HEUQUEVILLE était une des communes les moins "gourmandes". En 1971 la loi fût abrogée, plus de taxe, les propriétaires de meutes de chasse ont dû applaudir des deux mains. 

                                            Medaille de lyon        Gravure daumier chien

 

                                            En août 1855 lors d'un Conseil Municipal il est fait lecture d'une instruction du Préfet (le 30) relative à l'organisation dans chaque commune d'un service d'assistance médicale gratuite en faveur des indigents malades. Le Maire invite la commune à désigner les deux membres qui doivent composer avec lui, le curé, l'instituteur la commission spéciale chargée de la direction du service.  Monsieur JUGENOT Louis Chrystosome et DESPORTES ont été désignés.

                                             LOI SUR L ORGANISATION MUNICIPALE DU 5/05/1855 - Le 27 juin, eu égard à cette loi, Monsieur CARRIERE Jean Fr.,Maire,  VAVASSEUR Adjoint, prononceront le serment habituel, obéissance à la Constitution , fidélité à l'Empereur, Réponse " JE LE JURE". Ensuite Messieurs CARRIERE et VAVASSEUR sont installés dans leurs fonctions. (Monsieur VAVASSEUR fait partie des ancêtres de notre dévouée CHRISTINE DUJARDIN)  LE 22 JUILLET  le Conseil sera élu et prêtera serment à son tour                                    

                                              A la fin de l'année une souscription volontaire destinée à venir en aide aux indigents durant l'hiver 1855/56 offerte par les personnes ci après: une assez longue liste, sommes allant de 50 fr à 1 fr. On y trouve le berger pour 1 Fr, Monsieur le cantonnier THOUE 2 Fr, l'instituteur 5 Frs, dans cette liste tout le Conseil. Cette initiative est à louer.

  Dans le registre adresses toujours très élogieuses...... 

                                              En  1855 exposition universelle à PARIS.

                                              ETAT CIVIL: Naissances: 7 - Mariages 6 - Décès 6.

                                              1856 - le Presbytère est terminé, voici le PROCES VERBAL DE RECEPTION DEFINITIVE:

                                               RAPPEL: Devis approuvé le 13 décembre 1853, Adjudication passée le 5 Février 1854, approuvée le 16 du même mois par Mr le Préfet en faveur de Messieurs GOUAS père et fils, tous deux maîtres maçons.

                                               -Montant des estimations                         6.381,64 Frs                                                                                      à déduire Rabais de 10%                        638,16                                                                                       Prix de l'adjudication                                                    5.743,48  Frs                                                           sommes à valoir pour dépenses imprévues et honoraires architecte     1.256,52

                                                Soit une dépense autorisée de  7.000 frs

                                                PROCES VERBAL DE RECEPTION DEFINITIVE, du 11 Février: Nous Mr BOULANGER architecte à EVREUX nous sommes rendu au presbytère de la commune d'HEUQUEVILLE, ou étant, avons en présence de Mr CARRIERE, maire, JUGENOT, QUENET, composant la commission de surveillance, en l'ABSENCE des Sieurs GOUAS, dûment convoqués procédé à la réception définitive des travaux de la construction de la maison presbytérale exécutés par ces derniers en vertu de l'adjudication précitée.

                                                 Je vous fais grâce de tous les détails de ce PV, il en résultera que quelques malfaçons seront relevées mais qui n'impacteront pas le devis initial, la somme totale à la fin des travaux s'élève à 5.880 Frs.

                                                 Nous n'en avons pas encore terminé avec cette maison presbyrèrale, le curé aura encore quelques exigences, des centimes additionnels en perspective..... Au passage une remarque, Me BOULANGER était l'architecte du pont sur la Seine pour lequel le conseil municipal avait refusé son concours financier au profit du presbytère.

                                                  ETAT CIVIL: Naissances 10 -  Mariages - - 3  Décès 7.

                                                  1857 - Le registre de délibérations n'offre rien de bien palpitant cette année là, il faut dire que le presbytère a dû épuiser les ressources du conseil municipal.. Juste une petite annonce pour les amateurs de poésie: Charles BAUDELAIRE  a été condamné cette année là pour avoir écrit  LES FLEURS DU MAL, la société était bien prude à cette époque.

                                                   ETAT CIVIL: Naissances 7- Mariages 5 -  Décès 5 .

                                                   1858 - Dans le registre toujours peu de délibérations, mais un fait d'importance mérite d'être relevé: le décès de Monsieur CARRIERE, Maire de la commune, âgé de 47 ans,  la déclaration en a été faite par Monsieur JUGENOT Fils, 43 ans, adjoint remplissant les fonctions d'officier d'état civil, et par Monsieur GEHAN Instituteur. signé JUGENOT

                                                   On peu lire aussi dans le registre une nouvelle adresse, et bien que ne les goûtant peu je me trouve presque obligée d'en parler, car elle donne l'exacte mesure de  l'état d'esprit qui régnait à l'époque, elle est en relation avec l'attentat de Félicé ORSINI contre Napoléon III, le 14 Janvier 1858, ORSINI reprochait à l'Empereur d'empêcher l'unification de son pays. L'Empereur et sa femme ne seront que très légèrement blessés, grâce aux plaques de fer glissées préventivement dans les côtés du carosse. Dans cette adresse toujours flatteuse et  à la botte du pouvoir, pas un mot pour les 8 morts (dommages collatéraux..). Bien sur cette adresse fût signée par le Maire et les conseillers Municipaux et se termine par un vibrant: Vive l'EMPEREUR;  Cet attentat permettra à NAPOLEON III de faire promulguer la loi de Sûreté Générale, dite  LOI DES SUSPECTS (19 février 1858) qui permet la déportation ou l'internement sans jugement d'un individu accusé d'avoir participé à la révolution de 1848, au coup d'état de 1851, ou de tout autre délit politique. Les Préfets feront beaucoup de zèle, plus de 1000 personnes arrêtées de façon arbitraire, sur ces 1000 personnes 430 au moins seront "transportées" en ALGERIE. Cette loi très impopulaire fût rapidement suspendue pour être abrogée en 1870.

                                                    ETAT CIVIL: Naissances 7 - Mariage 1-Décès  10.

                                                    1859 - Durant cette année  là une nouvelle adresse qui se termine cette fois par,  VIVE L'EMPEREUR, VIVE L'IMPERATRICE, VIVE LE PRINCE IMPERIAL, on peut penser que le Préfet en place avait grand soin de la popularité de l'Empereur.... Cette adresse bien sur signée des conseillers DESPORTES, LESAGE, QUENET, EVRARD, CHEDEVILLE ,VAVASSEUR, et JUGENOT dit CHEVALIER.

                                                    Bien que la maison d'école soit de construction récente, une délibération la concernant a été nécessaire considérant son état, jugez en:  -Le 6 Mars 1859 par autorisation spéciale de Mr le Sous Préfet, le Conseil Municipal s'est réuni extraordinairement sous la présidence de Monsieur le Maire et avec l'assistance des plus imposés, à savoir MM DECORCHEMONT, GRIEU Isidore, JUGENOT J.F , CAMPIGNY Rosaire, BLONDEL Napoléon. Il est exposé à l'Assemblée qu'il y a urgence à faire à la maison d'école des travaux CONSIDERABLES de consolidation.(le plancher menaçait de s'écrouler sur la tête des enfants...) Egalement au presbytère des travaux d'assainissement et de réparation et reconstruction du mur du jardin, particulièrement le long du cimetière. Il importe aussi de construire un bûcher au presbytère, et à l'école un cellier et un bûcher pour l'usage de l'instituteur. Les ressources étant insuffisantes dix centimes au principal des 4 contributions directes pendant 4 années 1859 - 60-61- et 62,sont proposées. L'Assemblée après avoir visité les bâtiments en réparation, et après délibération, est d accord pour voter les centimes additionnelles.

 

                                               En avril un devis sera dressé pour les travaux tant à la maison d'école que pour le presbytère;  le document établi par Mr GUILLOT des ANDELYS sera dûment accepté par le Maire, le Préfet  l'approuvera  le 5 mai. Document signé par Mr VASTELIER Conseiller de Préfecture en l'absence de Mr le Préfet en tournée de révision. Les travaux devaient être urgents car le 22 mai l'adjudication aura lieu,  en présence de Mr le Maire , du Receveur Municipal, de Messieurs LESAGE et VAVASSEUR, membres du Conseil Municipal. . Au premier feu Mr SAMSON Entrepreneur de maçonnerie à VATTEVILLE  proposera de prendre les travaux pour la mise à prix de 1955 Frs,14; deux autres feux seront allumés et s'éteindront sans rabais. Monsieur SAMSON sera donc chargé d'exécuter les travaux pour la somme de 1955, 14 Frs, sans caution eu égard aux garanties de capacité et de solvabilité, moralité que présente Monsieur SAMSON. Signé par le Maire.

                                                   Le presbytère est devenu aujourd'hui la Mairie du village, il a malheureusement perdu au fil des temps et à cause de travaux de restauration peu respectueux de son aspect d'origine , de sa superbe car il était élégant avec ses chaînages en pierres, ses clefs au dessus des fenêtres également en pierre, son perron toujours en pierre,son toit est aujourd'hui orphelin d'une belle cheminée,et de ses épis de faîtage,  bref il suffit de se référer au cahier des charges de l'époque.  Pour en juger deux photos:      

              Capture presbytere       015   

 

                                                    La physionomie de la commune à cette époque se modifiait, on pouvait voir ici ou là de belles maisons en briques s'élever, les chemins devenaient des rues, etc, etc..

                                                     ETAT CIVIL: Naissances 6 - Mariages 0 - Décès 6. 

                                                     1860 - Cette fois encore peu d'événements dans notre commune, le registre des délibérations ne révèle rien de bien intéressant, il faut dire que la commune doit "digérer" la construction du presbytère, ce qui n'est pas  une mince affaire pour une petite commune. Par contre en FRANCE un changement de taille, elle s'agrandit grâce au  TRAITE DE TURIN de 1860; nous gagnons par ce traité la SAVOIE et le Comté de NICE, mais ce qui est important c'est que  cela ne se fera pas par une signature entre les deux pays, non, cette fois les habitants de ces régions seront consultés au non du DROIT DES PEUPLES A DISPOSER D'EUX MÊMES.  Il y aura donc un référendum dans ces deux régions  , qui en fait se révélera être un plébiscite puisque pour le Comté de NICE ce sera oui par 99,38 % et pour la SAVOIE 99,82%.. Ce plébiscite est entaché de suspicion les deux pays concernés tenaient beaucoup à ce vote favorable... NAPOLEON III avait envoyé des émissaires pour convaincre les autorités en place, l'évêque fera de même... De plus pas de bulletin NON, pas d'isoloir, il fallait un certain courage pour s'exprimer à cette époque! rattachement volontaire ou annexion déguisée allez savoir. Une partie du comté de NICE restera un temps encore au PIEMONT, NAPOLEON ne voulait pas priver son ami VICTOR EMMANUEL d'un terrain de chasse très giboyeux qu'il affectionnait, chasse quand tu nous tiens.... mais n'oublions pas au sujet de ce "SPORT" qu'à vaincre sans péril on triomphe sans gloire . Cette partie de territoire reviendra à la FRANCE en 1947, mais cela est encore une fois une autre histoire. En juin 1860 donc , la SAVOIE et NICE redeviendront françaises. Aujourd'hui il a une association d'indépendantistes pour le Comté de NICE qui conteste ce traité, la SAVOIE pour sa part ne réclame rien.

                                                     NAPOLEON III n'a pas toujours rallié les suffrages des historiens, mais en ce qui concerne ce TRAITE il a ouvert la porte à l'industrie du tourisme, industrie qui fait vivre aujourd'hui ces régions.N'oublions pas que NICE 44éme ville de FRANCE en cette partie du 19éme siècle est devenue aujourd'hui la 4éme.  Peu à peu nos villages profiteront de tous ces aménagements du territoire, certes lentement mais sûrement, et c' est pourquoi je m'attache toujours à mon sacro-saint contexte.. Une autre innovation cette année là: un décret donnera au Corps législatif et au Sénat le droit d'adresse: Réponse des Chambres au discours annuel du trône. Le régime s'assouplissait.

                                                      ETAT CIVIL - Naissances 5 - Mariages 2 - Décès 8.

                                                      1861 - Une note dans le registre détaillant les chevaux présents sur le territoire de la commune, le nom, l'âge, couleur de la robe, taille:

                                           BIJOU: hongre, 12 ans, noir, 1m70 - PAPILLON: hongre, 8 ans, noir, 1m72 - CHARLOT: cheval entier, 6 ans, blond, 1m65 - MOUTON: hongre, 15 ans, bai, 1m50.

                                            Un rappel des membres du Conseil Municipal: DESPORTE - LESAGE - CHEDEVILLE - VIGREUX - BULTEL - VAVASSEUR - JUGENOT dit CHEVALIER Maire. En 1861 pas de glanage. Dans le registre le nom de DE NOUE apparaît;

                                            Toujours en 1861 Mr ROUGET était instituteur, son salaire total se montait à 600 Frs (avec les rétributions des parents pour les enfants, 1 fr et 1fr50) - Le salaire du garde champêtre évoluait peu 375frs comme en 1848, pour le régler toujours imposition extraordinaire sur le compte de 1862. Souvent sur les délibérations en plus des signatures du Maire et du conseil, figuraient celles des  plus imposés de la commune , ex: CAMPIGNY Rosaire - GRIEU Isidore- CHEDEVILLE Dieudonné - HEBERT Alexandre.Egalement on note  une étude pour la réfection du sol de l'église. Il y aura aussi un hiver très dur, moins 17° à  CALAIS, avec les conséquences que l'on suppose, une chose intéressante pour la démocratie: première publication des débats de l'ASSEMBLEE dans le bulletin des lois,(je journal officiel viendra un peu plus tard). A noter quelque chose qui nous intéresse nous les femmes :  première femme bachelière : Julie, Victoire DAUBIE, 37 ans, dans ce domaine là aussi les choses évoluent, et j'ose dire favorablement........ 

                                              En 1857 je vous ai parlé des ennuis de BEAUDELAIRE avec son livre les Fleurs du mal, et bien en 1861 il sera de nouveau autorisé, mais amputé de 6 poèmes jugés tendancieux... cela peut paraître anecdotique, mais à mon sens le ton de l'époque est donné par des détails de ce genre.

                                               ETAT CIVIL: Naissances 6 - Mariages 5 - Décès 7.

                                               1862 - En février une délibération réglementant la présence des pigeons domestiques sur le territoire de la commune. Un résumé de cette délibération: Le 9 février le Conseil Municipal s'est réuni pour communiquer les dates durant lesquelles les pigeons seront autorisés à sortir ou non du colombier, après délibération il a été décidé que tous les propriétaires de pigeons devront les enfermer chaque année du 1er avril au 20 juillet, et du 1er octobre au 15 novembre. Les contrevenants au présent arrêté seront poursuivis conformément à la loi.( cette demande était déjà inscrite dans le cahier de doléances d'HEUQUEVILLE) Dans notre commune nous avons la chance de posséder un beau spécimen de ces colombiers, colombier entretenu avec soin par leurs actuels propriétaires, c'est certainement le plus beau témoignage du 17éme siécle d'architecture civile que nous possédons sur notre commune, merci à eux de l'entretenir.        

                                                Maintenant un document qui cette fois est un original, pas un scan, pas une copie, mais le véritable faire part de décés de Blanche de RONCHEROLLES, document trouvé dans la région où elle a un temps vécu, lorsqu'elle était Comtesse de FERRAGUT. Ce document n'est pas trés lisible je l'avoue, mais c'est dû probablement à son grand âge, plus de 150 ans, l'encre a pâli, j'ai scanné ce document pour obtenir un texte plus lisible:

          013   

  

  Maintenant voici le texte du faire part:

        Mort                                                                                 

  

       Image un peu grande certes, sinon elle est trop floue, et ainsi vous pouvez constater que Blanche de RONCHEROLLES était apparentée à des grandes familles de l'époque.Une piqûre de rappel concernant Blanche de RONCHEROLLES, elle était la fille d'Anne Charles de RONCHEROLLES , seigneur de la paroisse d'HEUQUEVILLE  et de Marguerite de COCHEREL, sa naissance eût lieu sous l'ancien régime en 1791, elle fût baptisée à HEUQUEVILLE le 14 avril par le curé de l'époque, Monsieur JAILLARD.

                                              La délibération n° 15 nous informe qu'il a été décidé de construire une citerne communale dans la cour de l'école pour une dépense de 550 Frs; projet accepté,  commission de surveillance des travaux: MM VAVASSEUR Adjoint, CHESNEL et QUENET. La réception définitive des travaux a été faite le treize novembre 1862 par Monsieur le Maire en présence du constructeur Mr SAMSON. Il y aura une suite à cette réception qui ne sera pas si définitive que cela.... 

                                               La rénovation du sol de l'église dont il a été question l'année précédente est chiffrée par délibération le 8 juillet, le total sera de 1100 frs somme produite par: Un leg de Mme DUVAL, 640 frs, un secours de la fabrique de 300 Frs, dépenses prévues pour entretien église 122 Frs, plus un excédent de recette au budget primitif 12 Frs, soit 1074 la différence de 26 Frs: budget additionnel... Le sol sera donc recouvert de pavés d'AUNEUIL. 

                                               ETAT CIVIL:  Naissances 7 - Mariages 5 - Décès 4.

                                               1863 - Peu de délibérations à HEUQUEVILLE, mais réveil de la vie politique en FRANCE, et d'importance: des députés de l'opposition prennent place dans l'hémicycle, le changement s'annonce.

                                                A HEUQUEVILLE une décision intéressante concernant une BIBLIOTHEQUE SCOLAIRE:  Cotisations volontaires des familles pour la constitution de la bibliothéque.

                                                 Monsieur le Maire informe son Conseil qu'à la suite d'une circulaire de Mr le Prefet en date du 7 de ce mois (décembre) annonçant qu'un crédit de 4.000 Frs  est mis à la disposition de Mr le Ministre de l'Intérieur pour venir en aide aux communes qui créeront du travail pendant l'hiver aux classes ouvriéres indigentes. La commune voulant s'associer autant que possible à la pensée bienveillante du gouvernement décide que  - considérant que des travaux peuvent être exécutés sur le chemin n°-- d'intérêt commun d'ECOUIS à LOUVIERS, et aprés avoir examiné le budget vote 3 centimes additionnels des 4 contributions pour l'entretien du dit chemin; entre autre une somme sera votée pour l'entretien des aqueducs, ponts, fontaines, puits, et mare... également une somme pour réparation du mur du cimetiére, et réparation à l'église.   On ne peut que se féliciter de ce genre de décision.

                                                  Comme dit plus haut le procès verbal de réception des travaux concernant la citerne communale  a été fait en présence de Monsieur le Maire, et de l' entrepreneur, apparemment rien à signaler... C'était sans compter sur les membres de la commission de surveillance désignés par le Conseil Municipal qui n'ayant pas été convoqués ont vivement réagi face à cette négligence. Une contre expertise aura lieu, il en résultera un rapport à Monsieur le Sous Préfet dont voici un extrait:     

                                                  

hier des charges

                                                       Suite à une plainte portée par MM VAVASSEUR adjoint, QUENET et CHASTEL, je suis allé à HEUQUEVILLE pour examiner cette plainte, en effet ils se plaignent également de n'avoir pas été convoqués par le Maire lors du PV de réception, il a mal agi, doit en supporter les conséquences et faire procéder à une  nouvelle expertise à laquelle ils assisteront. Monsieur le Maire regrette de ne pas les avoir convoqué. Une nouvelle visite aura lieu durant laquelle des malfaçons sont relevées, notamment l'épaisseur des murs n'est pas conforme au cahier des charges, le Maire demande la démolition et la reconstruction de ces murs; suite à une nouvelle visite il est constaté que la citerne ne tient pas l'eau....Afin de rassurer les personnes présentes il est souligné que la commune a une garantie de construction de 10 ans, notée au cahier des charges (article 10 et 13) conformément au code Napoléon. Le Maire a mis en demeure le constructeur de venir constater les malfaçons signalées et empêcher la fuite de l'eau, mais en tout état de cause cela ne pourra se faire qu'a la belle saison.

                                                   On verra peut être par la suite le résultat de cette visite, mais il est permi de penser que du fait que le Maire soit nommé et non élu par son conseil donne les limites de la démocratie dans cette deuxième moitié du 19 éme siècle.Une image de cette citerne:

       Nouvelle citerne

                                                  ETAT CIVIL: Naissances 7 - Mariages 3 - Décès 9. 

                                                 -1864 Dans nos registres à cette date toujours trés peu de chose, RIEN comme aurait dit LOUIS XVI ..Oui mais dans notre pays, dans le cadre des réformes sociales,  une loi importante pour les travailleurs va être votée le 25 mai, selon un voeu de NAPOLEON III: LE DROIT DE GREVE. Cette loi supprime le délit de coalition. Toutefois les gréves sont encadrées, elles ne devront pas attenter à la liberté du travail ni engendrer de violences.  Forts de cette loi des militants français se rendront en ANGLETERRE pour participer à une réunion en septembre 1864; dés lors les critiques fusent sur le régime en place..

 

                                                  En 1864 Isidore MONTIER figurait toujours sur la liste des habitants les plus imposés.Aussi dans ce registre, il est noté que lors du dépouillement de vote  pour élire un Conseiller Général,  Monsieur de NOUE a obtenu 81 suffrages, Monsieur de Montreuse 3.

                                                  ETAT CIVIL: Naissances 11 - Mariages: 7 - Décès 13.

                                                  1865 - Monsieur MACRET, ancien instituteur de la commune, demande par courrier le remboursement de diverses sommes: - frais de recensement de la population pour 1866: 15 fr - (somme votée par le CM )-chauffage de la Mairie: 5fr (somme allouée par Mr le Sous Préfet) - payé 3 carreaux posés à l'école par Mr BARBET, vitrier, à 1fr25 l'un, total la somme de 23frs 75. A déduire sur ce total le prix d une clef que l'on m'affirme avoir égarée et dont je ne me souviens pas. Signé MACRET, à CARDEVILLERS par CHAUMONT OISE. 

                                                   Le 23 juillet élection du Conseil Municipal, élus E.MORIN, VAVASSEUR H, DESPORTES JJ, MONTIER Isidore, fils, CHASTEL G, LE HEC Fr, JUGENOT Dit CHEVALIER, CHEDEVILLE, LE HEC Louis, En vertu de la loi du 5 mai 1865 il sera donné lecture des résultats.Les Membres présents sont invités à prêter le  serment prévu par l'article 16 du Sénarus Consulte de 1852 et jurer obéissance à la constitution et obéissance à l'Empereur .Le maire sera Mr JUGENOT Dit CHEVALIER.

                                                    Comme on peut le constater Mr CHASTEL a été élu en juillet, mais en Novembre le 21 il envoie un courrier au Maire pour lui signifier sa démission de Conseiller Municipal pour "cause personnel", nous n'en saurons pas plus..  

                                                    En 1865 création du chéque bancaire, en place en ANGLETERRE depuis 1852                                                                 ETAT CIVIL: Naissances 7 - Mariage 1 - Décès 9.

                                                    1866 - Délibération n° 58: Résumé: Mr le Maire expose au Conseil qu'il a reçu beaucoup de plaintes concernant  l'habitude de certains habitants de la commune  de faire paître leurs animaux le long des chemins, ce qui est très préjudiciable aux intérêts des habitants. Le Garde Champêtre constate que les propriétés riveraines sont très endommagées , soit par le défaut de soins par les gardiens, soit qu'ils fassent paître librement sur les chemins d'autrui leurs animaux . Il en résulte une perte réelle pour l'agriculture que l'on ne peut tolérer et qu'il importe de faire cesser cet état de chose.   

                                                    Reconnaissant le bien fondé de la réclamation, le Conseil décide qu'à partir du 1er avril et jusqu'au 1er octobre il sera défendu formellement aux propriétaires, aux gardiens d'animaux,  de les conduire  sur les chemins pour les faire paître.  Cette délibération sera publiée à "caisse" et affichée au lieu ordinaire afin que chacun puisse en prendre connaissance. Les contraventions seront constatées par le GC et déférés aux tribunaux compétents.  

                                                      Une remarque personnelle, cette délibération a fait resurgir dans ma mémoire des souvenirs de lecture de jeunesse, en l'occurrence SANS FAMILLE,que beaucoup d'entre nous ont dû lire,  roman écrit par HECTOR MALOT écrivain journaliste, né prés de chez nous sur les rives de la Seine en 1830; rappelez vous ce petit garçon trouvé, mis en nourrice chez la tendre Madame BARBERIN, et qui après l'école avait l'habitude de faire paître sa vache, la Roussette, sur les "chemins herbus, là où la pâture n'appartient à personne", dans le village de CHAVANON afin d'aider au quotidien de la maison.......(livre écrit en 1878)

                                                      En 1866: une invention bien intéressante, la pile LECLENCHE, du nom de son inventeur prénommé  Georges,  cette invention aura un très bel avenir et sera améliorée en 1876 pour la rendre transportable.

                                                       Chemins vicinaux: Par délibération n° 59 le Conseil Municipal décide que dans la traversée des habitations la largeur de la route de 5 métres est insuffisante et passe à 6 métres. Hors des habitations la lergeur est maintenue. Aprés délibération le Conseil adopte le projet.  Ensuite le 16 décembre décision d'aménager les chemins d'HEUQUEVILLE à la ROQUETTE,chemin d'intérêt communal HOUVILLE à ANDE, et construction de la cote d'HEUQUEVILLE.

                                                     ETAT CIVIL: Naissances 3 - Mariages 4 - Décès 5 plus un enfant sans vie.

                                                      1867 - DELIBERATION N°66 du 29 juillet du Conseil Municipal relative au projet d'ouverture d'un chemin vicinal d'AMFREVILLE LES CHAMPS aux ANDELYS , et de la suppression  et l'aliénation d'une partie du chemin d'HEUQUEVILLE à FRETEVILLE.  Cette délibération, très longue,  soulèvera l'opposition du Conseil Municipal, convoqué extraordinairement, par le Préfet sur le projet ci dessus . Après avoir examiné soigneusement toutes les pièces déposées sur le bureau le Conseil décrète, après délibération, que le tracé de l'Administration est défavorable et inutile à la commune, le chemin est trop long, qu'il ne passe pas dans la commune qu'il laisse au contraire dans l'isolement. En 1858 les communes voisines déjà souhaitaient que la route ne subisse aucune modification. Le Conseil s'oppose donc à l'exécution  du projet; il souhaite en outre que l'on rectifiât la cote de Roncherolles, trop raide, soit en adoucissant sa pente soit en modifiant le tracé (faire passer la route prés des mares jumelles). Le Conseil s'oppose également à la suppression et à l'aliénation  de la partie du chemin communal passant devant le château, comme étant une ligne très directe pour l'exploitation des biens communaux qui se trouve le long du dit chemin. Délibéré en Mairie.......... signé du Maire et des Conseillers.

                                                    Cette délibération tente à prouver que les choses changent et que les Conseils commencent à penser par eux mêmes, nous ne sommes plus qu'à trois ans de la fin de l'Empire .

                                                     Le 19 Novembre à 12h une délibération pour le percement d'une mare au Londe ;en voici le résumé: Mr le Maire expose à l'Assemblée qu'il y a urgence, utilité, nécessité ,d'acquérir  une portion de terrain de 8 ares 24 à l'effet d'y percer une mare publique et communale; la commune possède assez de fonds pour subvenir à l'achat du terrain et aussi assurer les frais de la construction; les fonds ont été votés au budget supplémentaire de 1867. Mr le Maire donne lecture de la promesse de vente du terrain faite par Mr BRISARD propriétaire du terrain, demeurant à GRAINVILLE. L'Assemblée après avoir mûrement réfléchi reconnait, afin de satisfaire le voeu de la population "y" intéressée l'utilité du projet, et charge le Maire d'effectuer toutes les démarches nécessaires. Le Conseil propose à Mr le Sous Préfet de désigner Mr MILLARD Clérisse, propriétaire et Maire d'AMFREVILLE LES CHAMPS, comme expert. Signé le Maire et son Conseil                                        

                                                    Cette année là Exposition Universelle à PARIS.  Important pour la suite de notre histoire nationale: la santé de l'Empereur se dégrade gravement, on parle d'abdication; cet état de faiblesse sera pour quelque chose dans le comportement futur de NAPOLEON III notamment lors de la déclaration de la guerre de 1870. 

                                                    En 1867 l'Instituteur était Monsieur DUBLIN .

                                                    ETAT CIVIL: Naissances 6- Mariages 3 - Décès 0.

                                                    1868 -Rien de marquant non plus cette année la dans le registre . Une chose importante néanmoins dans notre pays, une loi est votée, Loi sur la Presse, elle supprime l'autorisation préalable aux parutions et les avertissements;  Le 6 Juin une autre loi: les réunions dont les sujets ne sont ni religieux ni politiques seront libres de toute autorisation, et surtout cette loi autorise la liberté des réunions électorales.  Egalement le 2 Août une loi ABROGE l'article 1781 du code civil selon lequel en cas de litige la parole du maitre l'emporte sur celle de l'ouvrier, oui vraiment les temps changent dans notre pays.

                                                     Pour la commune une inquiétude et des dépenses en perspective: l'état de la voûte de l'église inquiète beaucoup s'ensuivront de dispendieux travaux.                                         

                                                    Aussi quelque chose de très important pour les échanges commerciaux et les transports dans notre région la ligne ferroviaire GISORS /PONT DE L ARCHE est mise en service.                                                                                                           ETAT CIVIL: Naissances O - Mariages 1 -Décès 4.

                                                     1869 - A partir de 1869 les réunions seront beaucoup plus libres et régulières, l'opposition peut faire entendre sa voix.  Les élection législatives de 1869 seront très perturbées ( 24 mai et 7 juin) c'est le signe de la reprise de la vie politique. La liberté de la presse si chère à V.HUGO y sera pour beaucoup. Nombreux mouvements ouvriers en 1869/1870; Les élections aboutiront à une victoire républicaine. Le 27 décembre démission du gouvernement.

    Elections 1869                            

                                                        Durant cette année 1869 peu de décisions dans les registres.

                                                     ETAT CIVIL: Naissances 7 - Mariage 4 - Décès 10.

                                                       

                                                      1870 - Nous voici en 1870, année difficile s'il en fût pour notre pays, quelques lignes sur cette période qui fauchera tant de vies. Une des causes de la guerre fût que BISMARK falsifia un document diplomatique, la dépêche d'EMS, NAPOLEON III n'en acceptera pas les termes et déclarera la guerre très vite, trop vite , à la PRUSSE précipitant  ainsi la FRANCE dans un conflit, bien que bref, très meurtrier. Les conséquences furent graves:

                                                      - Chute de l EMPIRE  -  Perte de l'ALSACE et d'une partie de la LORRAINE, ce fût un arrachement pour les habitants de ces provinces françaises. Un joli petit ouvrage scolaire, publié en 1877, Le Tour de France de deux enfants, rend bien compte de leur état d'esprit; il relate la traversée de la FRANCE par deux enfants alsaciens, deux frères, de PHALSBOURG à MARSEILLE pour fuir leur province désormais annexée, leur but:   rester FRANCAIS.

                           Tout de france par deux enfants

                                                                  Ce manuel sera encore dans certaines écoles en 1950.

                                                     Oui cette guerre fût mal préparée, la FRANCE s'engagea sans alliés devant une armée bien plus nombreuse très bien équipée en armement,  avec une logistique efficace, des armes plus modernes, des canons plus puissants surtout très rapidement chargés et déplacés. - canon WAHRENDORF - ( les canons français se chargeaient toujours par la bouche..) Les soldats Français avaient malgré tout un bon fusil, le CHASSEPOT, mais son utilisation ne leur était pas encore familière;Au mois de juin 1870 le gouvernement français ne croyait pas à la guerre,  E.OLIVIER, ne disait il pas: A AUCUNE EPOQUE LE MAINTIEN DE LA PAIX EN EUROPE N 'A JAMAIS ETE PLUS ASSURE....  le 15 Juillet déclaration de guerre..

                       Fusil chassepot

                                                       Après de nombreux et durs combats ce sera SEDAN, l'EMEREUR sera fait prisonnier, il devra capituler,Prisonnier en ALLEMAGNE, libéré il partira pour ne plus en revenir en ANGLETERRE. il y mourra de la maladie de la pierre en 1873 -  Durant ces combats on ne peut passer sous silence les charges héroïques des CHASSEURS d' AFRIQUE qui firent l'admiration de l'ennemi. Cette guerre fera plus de 100.000 morts des deux cotés. A PARIS le gouvernement de la DEFENSE NATIONALE décide de continuer le combat, en vain. La 3éme REPUBLIQUE a été proclamée au balcon de l'HOTEL DE VILLE, comme le souhaitaient les députés républicains le 4 septembre,  grâce à GAMBETTA ministre de l'intérieur qui a réussi  à éviter toute effusion de sang lors des troubles à l'Assemblée Nationale, le peuple voulait non seulement la déchéance de l'EMPIRE mais également la REPUBLIQUE, en une journée il a eu les deux.. Il faisait beau, le peuple était heureux, mais il ne savait pas que l'ennemi marchait sur PARIS, et que très bientôt un siège terrible s'abattra sur la capitale,  le peuple y mourra de faim,( les animaux du ZOO en firent les frais) le désespoir des parisiens les ménera à cette guerre civile que fût la COMMUNE, mais de nouveau ce sera une autre histoire.

                                                       Le 5 Septembre, le lendemain de la déchéance de NAPOLEON III VICTOR HUGO rentre à paris, il a honoré sa parole de ne rentrer en FRANCE que lorsque la République y rentrera.Il reçoit un acceuil triomphal et participe activement à la défense de PARIS.

                                                       Et dans notre Commune pendant ce temps là?? vous l'aurez compris peu d'événements, hormis l'étude des travaux prévus pour maintenir l'église en bon état, et les grosses dépenses qu'ils entraîneront, donc les délibérations habituelles , état de fait dû certainement aux événements qui se déroulaient sur le territoire   français. Juste une petite anecdote , Monsieur JUGENOT ne signait plus les documents par: Le MAIRE, mais par PRESIDENT, là aussi certainement dû au contexte de l'époque.

                                                       Je vais arrêter là mon billet sur cette époque IMPERIALE, je vous retrouverai en REPUBLIQUE, mais avec ce drame que fût la Commune, et encore une fois j'essaierai de vous donner le contexte qui régnait dans notre pays et par conséquent affectera notre Commune.      Voici l'Hymne du Second Empire  

           A Bientôt.

                                                       

                                                       

                                   

                                                        

                                                       

                           

 

 

 

 

                                             

                                                                                                

 

                                                                                      

 

 

 

            

 

                                                                  -

               

 
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×