quelques personnalités de ma région

Marc Isambart BRUNEL- HACQUEVILLE

Toujours dans le but de faire connaitre, où faire renaître dans votre mémoire, les personnalités de ma région, pour la situer autour des ANDELYS dans le Vexin Normand en Haute-Normandie, je vais vous parler de Marc Isambard BRUNEL 1769-1849, un grand ingénieur , membre de la Société Royale de Londres,qu'un journal local avait mis à l'honneur en 1993, à l'occasion de la célébration du 150éme anniversaire de la construction du tunnel sous la Tamise.

A HACQUEVILLE depuis cette date une rue porte de nom de BRUNEL, la rue où est né MARC ISAMBARD BRUNEL en 1769un jour d'AVRIL. Il était le fils du  fermier-régisseur des LE COULTEUX du MOLAY, Seigneur du lieu.  Destiné à la prêtrise, il commença ses études à GISORS, puis au séminaire St Nicaise à ROUEN. Mais.....  ses  aspirations étaient ailleurs,  le fait d'être en pension chez son ancle, Francois Carpentier,  à ROUEN changea sa vie. En effet cet oncle était marin il  orienta son neveu dans cette direction, de plus la vue pour le jeune adolescent qu'il était,  des bateaux anglais  dans le port  lui fait préssentir la révolution industrielle.  Il se fait donc marin et  ce qu'il voit lui donne envie de se réaliser dans l'industrie,cette nouveauté qui galope... 

Il rentre en France en 1792, mais royaliste il doit prestement partir vers d'autres cieux, il ira donc en Amérique !;  il participe à  l'élaboration d'un plan pour le lotissement de maisons destinées aux émigrés chassés de France par la Révolution il deviendra ingénieur de la ville de NEW YORK, il construira différentes choses(une usine d'armement entr'autre) en 1799 il rejoint l'Angleterre, pays de sa jeune femme,  là il se montre étonnement fécond dans ses inventions,  

Lire la suite

Benserade poete

J'habite un petit village de Haute Normandie, sans intérêt particulier, ni beau ni laid, une petite place ombragée de tilleuls , un beau mur de cimetiére, une belle croix osaniére, un calvaire récemment rénové, un chateau 17éme, c'est tout, non également une base de moulin trés ancien, vous le voyez rien  d'extraordinaire... 

Mais à quelques kilométres de ce village, en étoile, des villages ont abrité des personnalités, pour beaucoup oubliées, j'aimerais les faire renaitre et peut être vous donner envie d'aller voir plus loin que mes "élucubratrions".


Encore une fois loin de mon esprit toute pédanterie, non simplement envie de communiquer, de partager, peut être pour être  un peu comme Madame de VIVONNE qui dans son hôtel de RAMBOUILLET essaya  pour sa part de réhabiliter la langue française bien malmenée par la cour d'HENRI IV, et j'amène ainsi mon premier personnage, BENSERADE, un habitué de cet hotel  avec bien d'autres bien sur.


Donc à quelques encablures de mon village, un petit bourg, trés joli celui là, trés connu, trés visité, on y a tourné voici plusieurs années un film sur Mme BOVARY , l'ancienneté des habitations s'y prêtait, et dans une des plus belles maisons  de LYONS LA FORET, car c'est son nom , a vécu au 17éme siécle un poete que peu connaisse aujourd'hui. C'était l'époque du beau language et il ne s'en est pas privé.

ISAAC BENSERADE le voici nommé, est né le15 octobre 1612 à  LYONS, (?) et est décédé le 19 octobre 1691 à GENTILLY.

Bel esprit et courtisan (indispensable à l'époque..) protégé par RICHELIEU, le Duc de BREZE, MAZARIN, et bien sur LOUIS XIV.

Il fût d'abord théologien, mais abandonna trés vite pour devenir écrivain de théatre  , les femmes l'aimaient beaucoup....

Son pére avait été Maitre des Eaux et  Forêts de LYONS LA FORET, il hérita de la charge, ce fût la source de ses revenus, avec bien sur les rentes servies par ses protecteurs, (plus de 12.000 livres, important à l'époque)  et à ce propos à la mort de RICHELIEU, son principal protecteur il "commit" cet épitaphe : CI GIT Monseigneur le CARDINAL DE RICHELIEU, ma rente avec...

Il eut le courage de garder son prénom ISAAC, difficile a porter en ces périodes troublées, son pére était d'origine protestante, bien que converti ensuite au catholicisme. 

J'en reviens à l'abandon de sa vocation religieuse, c'est qu'il écrivit pour une comédienne Mademoiselle de BELLEROSE une piéce "CLEOPATRE",  il tomba éperdument amoureux de son interprète, adieu l'église et ses  contraintes... 

J'aime bien trouver des relations entre les hommes et les époques, et là ISSAC BENSERADE est vraiment d'actualité  puisqu'il fut un des premiers (aprés OVIDE bien sur) à écrire et mettre en scéne un mariage entre deux personnes du même sexe: IPHIS ET IANTE, piéce donnée en l'hotel de BOURGOGNE en 1634, (IPHIS ,   ne s'est transformée en homme qu'aprés le mariage) cette piéce audacieuse a eu un certain succés.

En fait ce sont ses divertissements de cour qui le rendirent célèbres dans les salons, lieux où se rencontraient les grands esprits de l'époque; en effet LOUIS XIV n'avait pas encore "réquisitionné"tout le monde à VERSAILLES.

Avec son ami LAMBERT, musicien, il mit en scène des Billets trés prisés, il collabora avec SULLY, et était rival de MOLIERE.

Son arrogance lui valut quelques bastonnades . 

Sa rivalité avec VOITURE ,lui aussi poête précieux de talent, éclata dans la querelle des JOBELINS, (pour JOB) contre les URANISTES en  1648. La célèbre Anne de LONGUEVILLE se passionnaa pour les URANISTES.

Je pourrais continuer ainsi encore longtemps , mais je vous laisse découvrir ses sonnets, par exemple....

BENSERADE POETE DU 17éme






































 









BENSERADE  Poête du 17éme siécle  

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site